Ne demandez pas à un designer de dessiner un pont, demandez lui plutôt un moyen de traverser une rivière

Université d'été

Vegetal Design

VEGETAL DESIGN / PATRICK NADEAU

TEXTE THIERRY DE BEAUMONT

160 pages / 22 x 28 cm / Broché / 29 €

Editions Alternatives

www.editionsalternatives.com

Si jardiniers et paysagistes travaillent le champ, la parcelle ou le paysage, le designer végétal, lui, oeuvre à l’échelle de la plante. Il nourrit son univers formel de sensations inédites induites par la vie : textures, couleurs, parfums, temporalité des cycles naturels, architectures naturelles de croissance.

L’architecte et designer Patrick Nadeau est l’instigateur depuis les années 2000 d’un nouveau mouvement audacieux et visionnaire : le design végétal, dont il a créé un atelier d’enseignement à l’École de design de Reims et aux Arts décoratifs à Paris tout en collaborant avec des marques et institutions prestigieuses telles que Hermès, Kenzo Parfums, Louis Vuitton, La Ville de Rennes, le Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire, les Salines Royales d’Arc et Senans ou encore le groupe d’immobilier social l‘Éffort Rémois à Reims.

« Je m’interroge sur la façon dont les jardins ou, plus généralement, le végétal et la matière vivante, peuvent aider le designer à réinventer de nouveaux espaces contemporains plus sensibles et plus humains ».

L’ouvrage Végétal design / Patrick Nadeau retrace l’itinéraire d’un designerincontournable qui entend créer en symbiose avec le vivant afin de recevoirde la « part verte du monde » les clés d’un environnement domestique innovant,poétique et sensible. Cette nouvelle alliance mutualiste, ouvre de multiplesperspectives créatives grâce aux nouveaux outils technologiques etscientifiques liés, entre autres, à la biologie végétale.

Parallèlement à cette monographie largement illustrée, l’auteur profite de l’avènement du design végétal pour revisiter l’histoire de nos relations avec le monde végétal à l’échelle d’un intérieur, d’une ville, d’un site, nous amenant à reconsidérer les rapports intimes que nous entretenons avec les plantes, car, même dépourvues de cerveau et de langage, elles ont souvent le dernier mot, celui de la raison naturelle.
Acheter l’ouvrage